Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
Drunktastic: bien gérer sa soirée de vieille qui se lâche

Drunktastic: bien gérer sa soirée de vieille qui se lâche

Quand tu as un peu plus de trente ans (à peine hein soyons raisonnables), et pour peu que tu sois affublée de mouflets, il n'est pas rare que plus personne ne pense à toi pour sortir. D'autant plus si tu es bonne et maquée, vu que tu représentes le combo kiffe des mecs (mal baisée, discrète en sms, contraception) et haine des autres meufs (vie de famille, saint valentin garantie, encore bonne magré tout la salope).

Mais si, d'aventure, il t'arrive de mettre encore un peu le nez dehors en t'incrustant quand même, deux options s'offrent à toi: le lâcher prise contrôlé ou le laisser-aller incontrôlable.
En gros, dans l'option 1, tu te fais chier sur du Muse en causant perturbateurs endocriniens avec un écolo à pull moutarde, et dans l'option 2 tu as bu ton blanc sans alterner avec du Perrier fines bulles et tu en serais presque à t'asseoir direct sur la cuvette des chiottes malheureuse! Voire à te fourrer dans des situations microbiennes encore plus emmerdantes et parfaitement incompatibles avec ta psychothérapie suivie en mode diurne.

Revenons-en cinq minutes à cette histoire de chiottes. Si par bonheur tu as eu la riche idée de t'enfiler des grandes pintes de binouze, ta soirée -  i.e. ta journée du lendemain, ton couple, ta self-esteem, ta vie - sera peut-être préservée. Ce moindre mal houblonneux, en plus de t'avoir un peu nourrie et pas trop torchée, te permettra de prendre du recul pendant les 7 minutes et 33 secondes qu'aura duré ton pipi. 7 minutes et 33 secondes pendant lesquelles tu pourras faire le point  sur ta soirée, t'auto-debriefer la conversation en suspens avec Max la menace et éventuellement te rappeler ce sage adage selon lequel "nothing good happens after 2am". 

C'est là que tu pourras dégainer ton appli Uber, véritable Drunktastic qui permet de géolocaliser comment, nom de dieu, tu as pu rentrer chez toi, et quitter l'assistance fière comme Artabane car Jamel t'attend dans sa Ford Mondeo dans 3 minutes (à six rues et 12 textos de là vu que tes pattes de poulet de meuf bourrée n'ont quand même pas permis une géolocalisation ultra pointue).
Après tu pourras alors reprendre une vie normale, où tu recompteras ton argent, tes tickets de carte bleue, décortiqueras la vie numérique et sociale que tu as pu tenter d'entreprendre pendant que Jamel te faisait faire le tour de la ville et tu tenteras de trouver un équilibre entre "manger bio c'est bon pour la santé" et "la mdma c'est super pour le foie"!

Comme habituellement chez toi ça dégueule quand même plus souvent du lego par terre que de la vodka, il est probable que la chute soit difficile. A moins que tu aies réussi la parade pour tenir les lendemains de soirée: être jeune (too late) ou alcoolique. Les plus malins sont passés directement de l'un à l'autre. 

Ah et puis avec un peu de chance tu auras quand même presque pécho. Si ça se trouve Max la menace t'auras envoyé un message... sur LinkedIn! Comme quoi, passé trente ans, il est de bon ton de s'enfiler de la camomille sur fond d’acouphènes, apparemment on manque rien.

Allez, la prochaine fois je vous raconterai comment j'ai dû me barrer de soirée à toute berzingue pour pas  que ce soit mon mec qui relaie notre baby-sitter méga bonne.

Comment bien chier ton EVJF ?

Comment bien chier ton EVJF ?

Chouette, c’est la saison des mi-bas !

Chouette, c’est la saison des mi-bas !