Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
Guide pratique de la grossesse stressée

Guide pratique de la grossesse stressée

Si tu envisages de faire gober à ton mec qu’il faut que t’arrêtes de gober la pilule parce que ça peut prendre des mois pour être en cloque (oui, donc 1 mois aussi, potentiellement), ne le laisse pas lire cet article par-dessus ton épaule. Si tu considères que la grossesse n’est qu’osmose, apaisement, plénitude et que tu es en état de grâce comme une couverture de Quelle, ne le lis peut-être pas non plus. Si tu vois ça comme un chemin de croix et une psychanalyse accélérée, évite aussi, sait-on jamais, ça pourrait te fragiliser. Enfin, si tu te délectes d’avance de ces 9 mois de bonheur à endurer, entre bonbon rose et pastille Valda, alors c’est peut-être pour toi. Chez Madame Meuf on aimerait voir la grossesse dans un grand éclat de rire comme dans « Les Maternelles », mais évidemment on est comme d’habitude… en pire.

L’espace d’une seconde, on s’est peut-être réjouie d’être le centre du monde, jusqu’à ce qu’on réalise que c’est le processus de fabrique d’enfant qui intéresse. Ça n’est même d’ailleurs que l’introduction d’un long mouvement d’oubli de soi et de décentrage, où plus personne n’en aura plus rien à foutre de ta gueule, ni tes parents, ni ton mec, ni toi-même. En plus, ça implique qu’on te tripote intempestivement, ce qu’on n’apprécie que relativement chez Madame Meuf.

On aura bien essayé cinq minutes de s’entourer de futures mamans-câlin qui ont deviné qu’elles étaient enceintes, avant de deviner le sexe sans pendule et que leurs "deux premiers l’avaient même senti avant elles, si si"! Mais non.  Toi, tu as beau bouffer ton acide folique à te rouler par terre de culpabilité si t’en as oublié un, tu n’as pas senti qu’il fallait arrêter le saucisson, le rouge et la clope… Par contre, à leur contact, tu as appris qu’on disait un bidou et non plus un abdomen, une gygy (mais attention pas une aménono) et tout un tas d’autres termes jusque-là inconnus. Desquels tu as retenu le meilleur, à savoir crèmes anti-crevasses, ceintures  Velpeau, marqueurs sériques, périmètres de boite crânienne, anomalies embryonnaires. On t’a dit aussi qu’il faudrait t’asseoir sur un ballon sauteur et saigner des gencives, ce qui t’a fait plutôt penser à un trip sous ecsta devant les Télétubbies.

Tu comprends enfin que désormais, tu dois éviter les médicaments, les bactéries, les maladies contagieuses, les chats, les enfants, les huiles essentielles, les parabens, les trucs crus, les transports, les patrons…Bref, que tu dois être traitée toi-même comme un produit toxique. Et prohiber le stress. Penses-tu, ça va de soi !!!!

Si, malgré ces recommandations amicales ou médicales destinées à envisager la grossesse avec sérénité, il te reste à peine deux ou trois questionnements, on t’a prévu un petit manuel mois par mois chez Madame Meuf.

1er mois

L’ovule et le spermatozoïde se rencontrent, éventuellement autour d’une vieille prune ou d’une poire williams. Gare aux mélanges tout de même, si tu baises plusieurs fois, sache que tu peux avoir ce jour-là une double ovulation et donc des jumeaux (de pères différents pour les plus coquines). Bref, l’œuf migre doucement vers l’utérus où il sera protégé et nourri (par ce que tu ingurgites, oui, oui). Le foie, le pancréas et les poumons du bébé commencent à se former, alors que tu continues allègrement à déformer les tiens, pensant encore être en toute impunité.

Tu vas désormais enchaîner les prises de sang et les prises en compte des réalités. Et pratiquer ton dernier test du Sida pour la route avant l’oubli… (Voilà quelque chose qui ne nous manquera pas).

2ème mois

Le cerveau du bébé se coordonne, le tien plus du tout. Tu as des notes IPhone de 6 Go remplies de questions sur les 8 prochains mois et les 18 prochaines années, toutes catégories confondues. Santé, psycho, socio, finance, déco, matériel, nourriture, voiture, Monsanto, composition des shampoings, des vernis à ongles, des vêtements H &M, des graines germées, constipation, diarrhée, ai-je perdu les eaux ou simplement mouillé ? Garde-les dans un coin, pour les relire avant de refaire un petit deuxième (malheureuse).  

3ème mois

C’est la première échographie. Avec un peu de bol, ton mec va faire un capot en plein milieu tellement il panique. C’est bien la dernière fois qu’il essaiera de faire son intéressant, puisque désormais, tout ce qui le concernera te touchera un ovaire sans faire bouger l’autre.

C’est aussi le moment où tu préviens tes copines, qui se doutaient bien que ta passion jus de tomate était pipeau. Tu avertis également ton employeur. Ne stresse pas : tout ce qu’il te dira lors de cet entretien sera faux et tout ce que tu crains se produira (oui, on va embaucher ta remplaçante et oui, tu auras l’occasion de te reposer à la fin de ton congé mater, puisque tu n’auras plus de travail).

4ème mois

Le corps du bébé se couvre de duvet, le tien aussi. Tu peux résilier ton abonnement Body Minute, car a priori le foin dépassera probablement encore de la charrette quand tu mettras ses petites chaussures de plage à boucle à mini-monstre-mini-moi, le cul en l’air devant tout le monde. Enceinte, on t’apprend à perdre ta pudeur, ça te servira pour plus tard.

A ce stade, habituellement, tu as une mycose ou une infection urinaire, ou les deux. Pour une fois, tu ne peux pas accuser ton mec.

5ème mois

Le fœtus mesure environ 25 cm, ce qui te rend rêveuse après 5 mois d’abstinence. N’y songe pas trop, il te reste encore 5 ans à tenir, mais ils font d’excellent vibro de cette taille là justement, ça tombe bien.

Échographie numéro 2 : tu y apprends si ton gamin fera partie de ceux qui gagnent 20% de salaire en plus ou en moins à poste équivalent.

6ème mois

La peau de bébé se recouvre d’un enduit gras appelé vernix, la tienne de varices et de vergetures, malgré les 273 euros trimestriels investis dans des huiles collantes roses pour malaxer tes seins.

Tu as déjà ingéré 80 litres de Buckler. Ce qui facilite les 225 stop-pipi que tu fais par jour pour tenter d’enrayer la descente d’organes qui, tu le sens, a déjà commencé. Outre ton plancher pelvien qui frôle déjà la cave, tu as également des pertes blanches, des pertes jaunes, des pertes de dignité, des douleurs de bide genre règles, des douleurs de bide genre caca et des spasmes du vagin (et non ce n’est pas bon).

7ème mois

Le corps du fœtus développe sa masse graisseuse, il est évident qu’il n’y a pas que le sien. Son système nerveux est désormais construit, le tien est en vrac. Au 7ème mois, tu as lu que tout pouvait avoir des conséquences amplifiées. Tu as donc peur de bouger, d’être malade et d’être stressée évidemment, alors que pas du tout, regarde tu te relaxes 20h par jour. Les 4 heures restantes tu vas aux chiottes.

Quand tu tousses ou quand tu ris, tu as mal au bide. Donc fais la gueule, ça ira mieux. De toute façon a priori à ce stade là c’est le cas, puisque tu n’es plus qu’une observatrice de ta propre vie. Tu observes ton mec qui kiffe, comme les derniers jours d’un condamné. Tu observes ta mère qui réorganise tes placards et tente de reprendre le contrôle sur toi. Tu observes feu ce dressing qui deviendra une chambre de bébé, quand ton mec aura fini de boire l’apéro. Tu observes toutes tes amies qui ont des hauts le cœur quand elles te voient remonter ton collant. Enfin, tu observes le regard de ton mec sur ton corps, habitue-toi, ça risque de durer un moment.

8ème mois

Les poumons de bébé arrivent à maturité, toi tu ne peux plus en placer une sans ressembler à Janis Joplin après inhalation de bang, tellement tu suffoques.

C’est le moment choisi pour attaquer la préparation à l’accouchement, le « air accouchement », où on t’explique qu’il faudra pousser mais n’essaie surtout pas. Tu peux évidemment choisir le chant prénatal ou l’haptonomie, si tu kiffes le concept d’accouchement tantrique. Si tu es plus branchée sur les réalités et les notes IPhone à relire in situ, choisis plutôt la préparation de l’hôpital, où tu visites tout sauf la salle d’accouchement, sans quoi évidemment tu préfèrerais clairement mettre bas dans la Skoda Octavia de Mourad le Uber.

Pour les respirations, pas la peine de noter quoique ce soit. Déjà qu’avec un vague abdo au Gymnasium, tu ne te rappelles plus quand faut souffler, sache que quand tu seras reliée à une perf’  de péridurale, la respiration sifflante de Gasquet ne sera plus qu’un vague souvenir (et non, ça n'est pas Richard Gasquet qui prend des rails de coke sur la croupe des meufs de la Starac’).

9ème mois

Tu as une pigmentation bizarre, peut-être es-tu en train de muter d’espèce animale et de te transformer en python ? Ou en œuf magique dinosaure qui craquelle dans l’eau ? C’est le jubilé, maintenant tu prends 1 Kg par semaine restante, alors que tu n'avales plus qu'un radis par jour sans le digérer. On te mesure la circonférence du bide (ne regarde pas, ne demande pas le score). Tu es en hot line permanente avec l’hosto.

Colostrum et méconium (c’est du caca de nouveau-né qui ressemble à du pétrole) n’ont plus de secret pour toi. Mais ce qui t’intéresse vraiment c’est : comment est-on bien sûr qu’ils n’échangent pas les bébés à la naissance ?  Est-ce que, si je mange du foie gras maintenant, ça aurait le temps d’arriver au cerveau ? Doit-on se vider le rectum avant et si oui comment ? (tu n’y avais pas pensé ? Désolée, c’est dur à faire partir après cette idée…).

Ta valise est prête, mais pas toi. Évidemment tu seras incapable de la porter le jour j, sauf à la faire passer par la fenêtre en estropiant le bébé (acte manqué?). Le scénario catastrophe que tu as envisagé sereinement 20 fois avec ta sophrologue à 10.000 se réalise : il est 18h30, il y a des bouchons, ton mec est en réunion à l’autre bout du périph, tu as pris ta valise mais tu n’as pas filé les fringues à la sage-femme ou plutôt ton mec, vu que ça y est, tout commence à être de sa faute (et ce n’est qu’un début chéri). Le type t’a foutu de la péridurale dans l’œil, la salle d’accouchement sent la dissection d’œil de bœuf en 4ème ou la bataille de Verdun,  c’est le dernier salon où l’on cause et tu comprends que la Fistinière a été inventée quand l’accouchement prend un peu trop de temps. On te colle de la brume de flotte dans la tronche, tu essaies d’imaginer une île des Seychelles mais tu ne vois que Dieppe à cause de la bruine, tu appuies comme une malade sur ton bouton anti-douleur mais il est bridé le truc, on dirait quand on te sert de l'alcool en Angleterre tellement c’est riquiqui la dose, tout le monde t’appelle « poussez madame » alors que c’est mademoiselle, on te sort le gamin, t’avait même pas senti, on te le met dessus et là tu l’accueilles avec un OH PUTAIN !!!! (Oui, c’est une fille).

A partir de là, tu vas pouvoir suivre les conseils de ton entourage et bien « te reposer à la maternité ». C’est vrai qu’entre les bips des meufs qui flippent en pleine nuit, le cacheton de 6h et la conne d’à côté qu’en est à son 3è et qui lui chante des berceuses en opérette, tu te reposes pas mal. Mais rassure-toi, ils ont des psys, des assistantes sociales et puis il y a ton mec aussi ! (Non j’déconne, lui, il prend des photos avec sa maman dessus).

Allez, la prochaine fois je vous raconterai la fois où j’avais vu un gamin qui tétait sa mère dans le train, juste après sa pizza 4 fromages (oui, il avait 8 ans). Pizza-loches c'est équilibré comme menu, ça donne des idées pour plus tard.

 

Comment harponner un mec en toute discrétion?

Comment harponner un mec en toute discrétion?

Quel type de relou es-tu?

Quel type de relou es-tu?