Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
Comment harponner un mec en toute discrétion?

Comment harponner un mec en toute discrétion?

"On a papoté toute la nuit, c'était super. J'ai géré je crois, je lui ai juste demandé s'il cherchait une relation sérieuse". Deux graves erreurs se sont glissées dans ce message, à toi de les reconnaître!  

1) Tu as parlé de choses sans intérêt puisque papoter, rien que le terme, tu sens que t'as abordé des sujets que tu méprises toi-même du type gommage au miel et "je voyage beaucoup, j'adore Londres, tu connais"? Placer un "que penses-tu de l'enjeu de Mossoul ?" au Buddha bar, en rigolant à gorge déployée, n'est certes pas des plus simples. Ni des plus nécessaires d'ailleurs, car étaler un vernis de meuf au courant si tu t'en cognes ne te mènera à rien, sauf à des soirées d'ennui. Mais quand même, "papoter"? Vraiment? Tu n'as pas été jusqu'à dire "c'était super, on a bien papoté" au mec concerné rassure-moi ? 

2) Tu t'es évidemment grillée au dernier degré avec ta question et le mec n'a plus qu'une envie: te dire que tu es vraiment trop bien pour lui, quelle merde il fait, il va y aller d'ailleurs, il t'a pas dit au fait il est pédé.  

La leçon de cette phrase est qu'il faut trouver un juste milieu entre le rien et le tout. Entre "c'est vrai que c'est quand même bien pratique les clouds" et "tu sais que ma peur réelle est de finir seule comme un rat d'égout sans enfants qui s'appelleraient Paul et Louise et donc j'aimerais que tu signes en bas de la page avant que nous n'abordions cette histoire de mettre en commun nos muqueuses génitales".  

A l'heure où la peur de l'engagement et les dégâts de la société de consommation sur les relations amoureuses font les choux gras des discussions au Starbucks, des articles de Biba et des coachs de l'amour, Madame Meuf a décidé de décortiquer le problème pour qu'il n'en soit plus un. Rien que ça, c'est lundi il faut s'auto-motiver! 

Les mecs qui embrouillent

Il va de soi que de voir le mec qui vient de quitter ton vagin et ton appartement reconnecté sur Tinder, alors même qu'il n'a pas eu le temps de prendre une douche, a de quoi remettre en question la nécessité de survie de l'espèce humaine. Sauf qu'en plus, ça n'est même pas lui que tu méprises mais toi, à grands coups de "je le savais, j'aurais dû lui faire la tournée des trois muqueuses pour le retenir".  

A moins d'avoir une confiance en toi sous stéroïdes et un consommation gérée comme telle, l'effet euphorisant des sites de rencontres devrait s'estomper rapidement et ne laisser qu'un goût de rance qui reste en bouche, comme une pipe sur capote saveur tropicale. Cela contribue en plus à accentuer l'idée qu'"aujourd'hui les mecs ils veulent plus s'engager", que tu trimballes partout avec toi de manière obsessionnelle, histoire de bien plomber l'ambiance au moindre sms sans smiley d'amour.  

La vraie question réside d'ailleurs là. Pas dans le smiley bisou-cœur, mais dans la distinction vitale pour l'équilibre mental: "peur de l'engagement" ou "absence d'amour"? Tout à fait, le sms te dit ça, puisque 100% des mecs interrogés te diront que d'envoyer un message gentil sur leurs chiottes leur prend 21 secondes et que donc s'ils ne le font pas, ça n'est ni une stratégie pour te serrer, ni la marque d'une vie intérieure dense et solitaire, ni la preuve d'un AVC tellement fulgurant qu'ils ont oublié. Non. Ils s'en branlent, point.   

Là où la question se complique, c'est que fréquemment, le jeune homme va balancer des messages brouillés. Pour peu qu'il ait une envie douceâtre de te voir, il va te proposer des trucs, te poser des questions, et donc sortir du profil type du PCR. Comme tu le sais, l'hiver commence, chacun cherche sa chacune afin d'avoir une meuf bouillotte devant la télé car un dimanche seul, même avec Netflix, c'est long.  

Il existe également un phénomène très répandu de mecs qui se mettent au chaud non plus pour l'hiver mais pour des siècles, comme si un excès de soufflettes avait lobotomisé leurs facultés passionnelles. Nombre de types BSTR*  sont capables de s'éterniser des années avec une meuf sympa, dont ils ne savent pas dire s'ils sont amoureux (indice pour toi à la maison=donc non). Cela permet à ladite meuf sympa de mouliner toute seule dans sa roue à hamster pour découvrir à 36 ans que, malgré leur 5 ans de vie commune, il va plutôt se barrer là finalement.  

 Il y a enfin le gars qui veut y aller tranquille-Émile alors que la nana a 41 ans et qu'elle s'auto-fivise toute seule depuis des années. Là, évidemment, il est de la responsabilité du Monsieur concerné de prétexter un changement de cuti ou une vocation sacerdotale tardive (le déménagement à l'autre bout du monde n'est pas assez clair, si la meuf est vraiment border-line elle s'imaginera direct en vie d'expat' et te rendra visite par surprise à Pataya).  

Les meufs qui se syndiquent

A force de rencontres identiques, de pauvres histoires et d’a-priori, les meufs sont devenues complètement frileuses et demandent à ce que le mec s'engage comme un pré-requis. Souvent même, sans savoir si elles-mêmes sont à fond. Mais, pour "ne plus perdre de temps avec un connard". S'il est vrai qu'il est rare de se découvrir fou d’amour après des débuts tiédasses, même la plus grande des passions avec Hugh Grandt (en plus hot) a quand même besoin d’un tantinet de trucs pour que la mayonnaise prenne. Imagine un peu le scénar: Après le deuxième sms de Hugh, où il déploie des qualités d'imagination et de poésie pour vanter la beauté du regard de Julia, elle lui répond "Ouais ok, mais on se voit quand? Parce que, tu vois, moi je suis pas à ta disposition, c'est quand même une question de respect, si t'en as rien à branler, t'as qu'à me le dire maintenant!". The End! 

Autant chez "Direct Assurance", "on gagne toujours à être direct", autant en amour tu n'es pas sûre d'assurer si tu y vas comme ça. D'autant que "la Matmut elle assure", sauf les 4 pages d'exclusions rappelle-toi, donc ce n'est pas la panacée. La logique selon laquelle tu n'y vas pas si le mec ne veut pas s'engager, ou tout au moins tu ne te lâches pas sans cette garantie, est l'une des raisons qui avorte toutes tes relations, avant même qu'elles n'en soient devenues une. Comment le mec aurait-il envie de se maquer avec la syndicaliste de l'engagement? Ça équivaut à karcheriser la naissance du sentiment amoureux, pour des mecs qui aimeraient pouvoir imaginer une passion sans lendemain... Jusqu'à ce qu'une flamme un peu folle leur fasse dire que, si, ce serait pas mal demain aussi tiens... (mais range ton karcher tu vas niquer la flamme!). D'ailleurs, 98% des mecs mariés n'avaient très certainement pas envisagé une seconde de claquer 30.000 balles pour passer une journée avec belle-maman en larmes et leur mère qui fait la gueule. Et pourtant... C'est l'amour un peu fou qui te donne envie de tout et d'encore plus, alors il faudrait peut-être cesser de crier à l'escroquerie au sentiment avant même qu'il y ait du sentiment... 

Ce sujet d'engagement est devenu tellement tendu d'un côté, comme de l'autre, qu'il y a baston de conception de vie entre: 

1) la meuf, qui veut pouvoir à tout prix annoncer "on est ensemble" (l'affichage social étant le Graal ultime),  

2) et le mec, qui crie au scandale si la nana trouve que l'attente fébrile des "…" de rédaction des sms n'est plus un objectif suffisant.

Quoiqu'il arrive, c'est souvent la meuf qui charge et qui se voit taxer d'ultra relou pré-castratrice, à qui le mec refourgue par anticipation tous les défauts de sa précédente histoire foireuse ou de celles de ses potes. L'imaginaire collectif masculin ayant du mal à sortir de la nana hystérique, folle furieuse, dépendante, ultra jalouse, mais infidèle quand même sinon c’est pas drôle. Alors, quitte à avoir une image de méchante manipulatrice, pourquoi ne pas tenter dans ce cas des méthodes qui ont fait leurs preuves en matière de persuasion? Rappelez-vous, il y en a quand même qui ont réussi à imposer des chats ou des dé-friendisation d'ex et le tout, avec le sourire! 

Harponnons l'homme grâce à la science politique

Chez Madame Meuf, on préconise une petite touche de Machiavel: savoir utiliser les bons moyens au bon moment et mettre sous contrôle ses opposants. Application pratique: vanter à tout va les mérites de ta belle-mère ou te cuiter avec sa super ex pour une soirée confidences (sous contrôle).

 Les 10 stratégies de manipulation des masses attribuées à Noam Chomsky pourraient également permettre d'arriver en douceur aux dîners d'amis couples, aux ballades au Crotoy voire, pour les plus fines, au compte commun à la Caisse d’Épargne. Cette stratégie passe par la connaissance de l'individu, ce qui ne devrait pas poser problème après un panel de 20 ans de vie sexuelle et amoureuse... Diversion et distraction sont les atouts phares du programme: ne pas laisser trop le temps de penser à ce qui se passe vraiment. Différer et appliquer en dégradé permettrait d'introduire de plus en plus d'effets personnels dans l'antre et la tête de Monsieur. Créer des problèmes pour offrir des solutions également : "tes déplacements sont terriblement nuisibles à notre couple, du coup t'inquiète je t'attends chez toi".  

Et enfin passer chaque intervention sous le crible d'Aristote et ses trois piliers de la persuasion : le logos (tu argumentes à mort), le pathos (tu chiales, tu séduis, tu es d'accord avec un petit regard touchant), et l'ethos (tu affirmes tout ça avec un aplomb terrible comme si c'était toi qui l'avais inventé).  

Avec tout ça, tu devrais pouvoir faire de l'acupuncture d'idées devenues communes et finir devant ta télé en pyjama, en gueulant pour ses calbut' par terre, avant l'heure d'été.  

Et puis surtout, avant de déployer une énergie considérable à convaincre ton prochain, essaie de te focaliser sur cette utopie merveilleuse: vivre l'instant présent! Si tu y fais un peu gaffe, tu devrais peut-être déceler deux, trois indices qui pourraient t'aiguiller sur le sens de ta relation. Voire même, tu pourrais apparaître comme la fille la plus cool du monde, ce qui ne peut qu'accentuer tes chances de succès, personnel et à deux. 

Last but not least, "ce mec est-il phobique de l’engagement ou est-il marié?" est évidemment une question à se poser avant toute chose. (Ça marche aussi avec divorcé, d'ailleurs, puisque le mec est enfin peinard, pas sûre qu'il rempile direct.).

* bien sous tous rapports
Pourquoi les mères font tout le sale boulot?

Pourquoi les mères font tout le sale boulot?

Guide pratique de la grossesse stressée

Guide pratique de la grossesse stressée