Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
Quel type de relou es-tu?

Quel type de relou es-tu?

Si la communauté des meufs relous est aussi large que variée, il est un ciment qui les réunit : elle sont toutes persuadées d’être « attachiantes » ! Confondant incontestablement caractère et casse-couillerie, elles répètent leur credo comme un vieux tube des Spice girls « les mecs préfèrent les chieuses ».

Autre point du socle commun des relous : la mauvaise foi. Evidemment, tu as beau assumer ton statut, tu n’as souvent pas l’autodérision qui va avec pour balancer à tout le monde « ouh la la quelle relou je fais, dis-donc ». Sauf cas extrême de sauvetage de dernière minute, où tu as conscience d’avoir emmerdé trop large, trop fort, top bruyamment. Mais en règle générale, tu vas jusqu’au bout de ton raisonnement de relou et tu l’imposes à tous ceux avec qui tu partages ton loyer, ton addition, ta photocopieuse, ta cage d’escalier, ton Uber pool (oui, parce que, comme toute bonne relou, tu prends des Uber pool, histoire de bien faire poireauter l’autre gars et de partir avant lui, évidemment).

Persuadées que leurs marottes obsessionnelles font leur charme, les meufs relou ne font aucun effort pour les discipliner un tant soit peu en société. Il faut cependant avoir à l’esprit que selon les catégories, elles sont plus ou moins visibles à l’extérieur. Parfois, la casse-couillerie est suffisamment insidieuse pour que tu puisses être sélectivement fort amène en société et complètement innommable dans le privé. En effet, dans la sphère de l’intime, les sources de chiantise sont tellement à l’aise dans leurs coussins danois Conforama qu’elles sont paroxystiques, pour le plus grand bonheur des plus proches (s’ils n’ont pas encore déserté). Dans cette configuration c’est évidemment ton mec qui charge, ou disons ton conjoint. Ne soyons pas sectaires, les lesbiennes aussi ont le droit d’être relou, même si tu te dis qu’avec une meuf ce serait mieux, plus simple, pas relou. Détrompe-toi, il suffit que tu attaches des clés communes à un porte-clé cœur en bois bandé (ou en bonshommes qui niquent pour les plus facétieuses ou les plus nostalgiques) pour que bim ! Relou !

Bref, chaque catégorie a une incidence sur ta vie sociale et sur ta vie perso. Voyons du plus pire au moins pire ce que ça peut donner…

1) La relou tout m’est dû  

Compatibilité sociale 1/20
Risque intime très élevé, sauf si tu sors avec Jacques Séguéla ou Donald Trump

Véritable hit des meufs relou, la princesse capricieuse narcissique et égocentrique a toujours le vent en poupe et se démerde toujours aussi bien pour ne pas en foutre une ramée. Rien n’est son problème, mais tout lui pose problème. Cette catégorie de chiantise est ultra néfaste, tant en société que dans l’intimité. Elle est cependant très bien vécue par celles qui la pratiquent puisqu’elles s’auto-sucent depuis qu’elles ont dû lâcher le biberon. Mais l’ont-elles d’ailleurs vraiment lâché ? Passez par la case départ et recevez un contrat de 14 ans avec le Dr Freud.

2) La relou hystéro  

Compatibilité sociale 2/20
Risque intime élevé – plus encore si ton mec est chanteur de Noir Désir

Non tu n’as pas un caractère fort. Ça, c’est ta relecture du sujet. Tu es en réalité inadaptée socialement et personne n’est dupe, figure toi. Défoncer tes talons à 10.000 sur une Passat qui t’a frôlée en traitant le pauvre gars de pépé nazillon, insulter des taxis déjà bien vénères et péter des Iphones ne fait pas de toi quelqu’un au caractère bien trempé, mais quelqu’un qui va bientôt se prendre une trempe, nuance.  Difficile d’en venir à bout, aucun homme n’a réussi, et encore moins les pères. La solution : faire des enfants et attendre qu’ils aient honte de toi (rapidement en général).

3) La relou rabat-joie

Compatibilité sociale 3/20
Risque intime très élevé - aucune intimité avec qui que ce soit

C’est elle qui va te scotcher toute la soirée pour te dire ô combien elle s’emmerde et que tout est nul, et que d’ailleurs les mecs sont moches, sans oublier qu’ils sont cons. Avec un peu de bol, la soirée c’est toi qui l’organisais, donc elle te donne soit des envies de suicide, soit des envies de meurtre. Catégorie très néfaste en société, elle finira bientôt seule devant « Mariés au premier regard » sur M6. Car oui, en vrai elle a de l’espoir, c’est juste que ses attentes sont totalement déconnectées des réalités. Allez, courage, de toute façon on va tous crever, donc ça devrait aller.

4) La relou réac’

Compatibilité sociale 8/20
Risque intime aléatoire selon les convictions politiques de son entourage

Incarnées par leurs mentors Mathilde Seigner et Nadine Morano, elles balancent avec un aplomb d’enfer toute sorte d’inepties à en avaler ses amygdales, sans que personne n’ose les remettre à leur place. Ben oui, elles sont si sympas et si distrayantes en société! Catégorie de chiantise ayant une forte tendance à empirer sous l’emprise de l’âge, il faut peut-être espérer soit un Alzheimer précoce, soit une vie en ermite, très défavorable à ce genre de comportement.

5) La relou basse du casque

Compatibilité sociale 9/20
Risque intime très faible- son mec est comme elle

Oui, c’est bien de la conne de base qu’il s’agit. Idiote, pas d’humour, aucun détachement. Ce schéma se croise souvent avec un comportement sans-gêne, puisque pour avoir de la retenue, encore aurait-il fallu y réfléchir. La conne sans gêne présente une excellente adaptation en société, notamment dans le domaine professionnel, où tout le monde l’adore. Elle est bête à bouffer du foin, elle ne fera pas de vagues à part quelques commentaire inoffensifs sur la mini-vague de la secrétaire du troisième. Elle s’adapte aussi parfaitement en couple, avec un homme miroir, avec qui elle reproduit tous les trucs qu’on-dit-qui-faut-faire-dans-un-couple (elle fait la pute quoi). Il va sans dire que la relou basse du casque adopte également un comportement niaisou-cucul à souhait. Ce qui permet d’éluder, un moment,  la question qui nous taraude tous à son sujet « est-elle conne ou bien méchante ? » La solution : la côtoyer avec recul, elle servira toujours de déversoir à vannes quand on ne sait plus quoi se dire devant son flanc à la cantoche.

6) La relou au taquet

Compatibilité sociale 10/20
Risque intime faible, souvent le mec a abdiqué

Elle est top, elle va bien, elle a la niaque, elle est à flux-tendus et c’est canon ! D’une régularité d’orfèvre, tant sur l’humeur que sur sa vie quotidienne, elle fait passer son côté Waffen SS de l’orga pour une kermesse au quotidien. Elle doodlise ta vie et tente d’en prendre le contrôle en douce. Et si tu mouftes, tu seras mis  au pilori de la « meuf dépressive sous abus de Télérama » ou du « mec mou assisté voilà ce que ça fait les 35H sur les mentalités ». Si tu es confrontée à cette catégorie de relou, rien à faire à part se laisser faire, ou prétexter une passion running pour se tailler en courant.

7) La relou obsessionnelle

Compatibilité sociale 11/20
Risque intime très élevé – main courante probable

Non, tu n’es pas dans un opéra-rock ou dans "Gossip girl", ça n’est pas romantique de pister ton mec à travers le monde sous couvert de surprises. Tu es juste maladivement jalouse et insécure et personne n’est dupe. Tu mets souvent quelque temps à te transformer en Glenn Close dans "Liaison fatale", mais sache que ça transparaît l’air de rien, surtout si ton mec a un petit logiciel qui voit qui surveille son Facebook. Le moindre sujet "où est ma deuxième chaussette?" se transforme inévitablement en interrogatoire à huis clos. La solution? Se faire lourder huit, dix fois, entreprendre une thérapie et mordre la poussière, je ne vois que ça.

8) La relou du Biocoop 

Compatibilité sociale 12/20
Risque intime modéré – abonnement à Bein sport pour Monsieur

Ennuyeuse comme un film de Terrence Malick, blanche comme une merde au lait de soja, elle est monomaniaque de tous les sujets afférents à notre survie, alors que oui, certes c’est important, mais quand même, c’est chiant. Son profil Facebook a été comme hacké par manger-bouger.fr et tu sens que ça ne va pas finir en chat-bite autour d’une bouteille de rhum. En société, elle fait sa matrone, en apprenant la vie à tout le monde; dans l’intimité, ben… pareil. Pas grand-chose à faire, à part la conforter dans ses positions et la nommer chef du syndic, chef de l’école, chef du ramassage de crottes de chiens.

9) La relou je suis une merde

Compatibilité sociale 13/20
Risque intime très élevé - histoire pourries

Version inversée de la relou tout m’est dû, la relou en carence affective a de quoi te faire passer de beaux moments de pénibilité, qui devraient être pris en compte dans le calcul des retraites anticipées. Elle s’use, elle t’use et c’est pire encore si l’origine du problème provient d’une daddy issue. Quasiment inmaquable, elle cherchera toute sa vie à ce qu’on lui dise qu’elle est belle, alors qu’elle court après les pauvres types. Socialement c’est un échec également. Même pas d’ailleurs, vu qu’elle entreprend suffisamment peu pour pas que ça lui retombe dessus. La solution : la calinothérapie, l’éloignement parental, la secte.

10) La relou masquée

Compatibilité sociale 20/20
Risque intime néant

Notre maître à toutes, la relou déguisée doit être l’objectif de toutes celles qui ont coché une ou plusieurs cases précédemment. Elle est faussement tout : faussement cool, faussement humble, faussement fun et donc faussement pas relou. Généralement dotée d’un QI correct et d’une certaine intelligence sociale, elle peut se permettre de pratiquer toute sorte de casse-couillerie en sous-marin, sans pâtir des effets négatifs. Cette meuf aurait dû faire soit dictateur, soit gourou; elle a en tout cas toutes les clés en main pour réussir socialement et dans sa vie perso. Elle arrive par exemple à te faire passer pour la grosse relou du coin parce que tu ne te soumets pas à son idée hyper cool pourrie et embrouille la vue à tout le monde, surtout si elle est mignonne. Elle a la forme de la meuf cool et le fourrage d’une méga chieuse. Elle ira loin. Amen.

Dernier petit conseil final donc : les relous, revoyez votre mantra. Arrêtez avec « les hommes préfèrent les chieuses » et considérez la chiantise comme un poil pubien. On en a, on n’y peut rien, ça revient et si on ne s’en occupe pas correctement ça finit en gros abcès dégueu. Donc on fait ce qu’on peut pour dompter, dissimuler, enrayer, pour le plus grand bonheur de tous. Pour une fois, il ne s’agit pas de lâcher prise, mais de se contrôler un peu ! Tu n’en auras que plus de succès, plus d’amis et plus d’estime de toi.

Guide pratique de la grossesse stressée

Guide pratique de la grossesse stressée

Les chaussures c'est comme les mecs (en mieux)

Les chaussures c'est comme les mecs (en mieux)