Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
C'est la rentrée. Ça fait chier.

C'est la rentrée. Ça fait chier.

Youpi, c’est la rentrée ! On va pouvoir saloper sa douche avec son bronzage, se lever à 7h du mat’, bourrer 60 kg de valises dans des placards pleins et reprendre son hobbie lessive. Et évidemment picoler pour fêter les retrouvailles, c’est vrai que trois semaines sans se voir c’est long, ça mérite bien son petit rosé des villes !

On va aussi pouvoir entamer le fameux concours de racontage de vacances. Tu as la traditionnelle Madame chez qui tout va toujours bien, donc c’était évidemment un grand bol d’air tellement bénéfique (i.e. elle était à Guéret il faisait alternativement 8 et 42 degrés). La meuf c’était canon, on a loué une villa lounge à 32 on s’est tous super entendus les gamins étaient géniaux (traduction: elle était branchée à son cubis de rosé et sous Mdma tout l’été, elle a pas vu que son mec chauffait sa pote et que ses mioches l’avaient remarqué eux par contre). La meuf catastrophiste qui a surmonté des épreuves de malade du genre faire 3 valises, qui ne te raconte que les engueulades et qu’en avait ras le cul du soleil (et qu’est dégoûtée d’être rentrée aussi hein). Et enfin, la meuf qu’a vraiment passé des bonnes vacances (la pute).

Basta les généralités de l’été du genre « moi ce que je préfère c’est le matin tôt à la plage ou le soir au soleil couchant ». Ah bon ? Non, moi perso c’est plutôt vers 14h en plein cagnard avec des mioches qui hurlent de faim et des Teutons qui me bouchent la vue avec leur tente Quechua de 40 mètres carrés et leurs gamins en burkini-casquette cape intégrée.

Finie aussi l’ambiance retrouvailles de l’amour avec ton mec (si tu as pris des vacances suffisamment longues pour évacuer le stress d’avant et les galères de pendant). Non, désormais c’est reparti pour programmer des machins, gérer des bidules et s’envoyer des mots de passe et des codes d’accès par sms sans même un vague smiley bisou.

Exit enfin les profils facebook terriblement bien (smiley content) avec des couchers de soleil à travers des verres de Spritz – bien qu’il faut toujours s’attendre au relou septembriste qui voudra nous faire croire qu’il kiffe ses vacances en dehors de la foule avec une faune de bébés de 2 mois et des vieux Néerlandais dans leur camping-car en fond de photo. Un grand merci quand même cette année à l’algorithme FB (ça ne peut être que ça, ça ne peut pas être le bon sens) qui m’a eu l’air de ne plus kiffer les photos de pieds manucurés sur vue mer. A la place, on a eu droit aux mini-films tout mimis de belles journées mémorables à la plage (des verres de Spritz toujours, des copines qui se câlinent tout plein et des enfants qui rient sans dents – non, pas des sans-dents, eux ils sont restés à Paris Plage). Avec souvent la désormais annuelle mélopée de LEJ en fond sonore.

Place maintenant aux marronniers de la rentrée, au sujet « fournitures Pat' Patrouille, combien ça coûte ? » chez Jean-Pierre Pernaut, aux nouvelles émissions de télé qui sont les mêmes qu’avant, et à la fameuse motive qui dure 3 jours selon laquelle tu vas te coucher tôt, nager, lire, faire des expos, des concerts, des nouveaux restos, prendre du temps pour toi. Oui, où tu vas devenir rentière donc, c’est ça – avec ton petit rattrapage d’impôts du dernier trimestre ça tombe impec….

Cette année dans la catégorie la rentrée c’est chouette, on a quand même des nouveaux sujets tout neufs tout beaux sur les risques d’attentat. On attend impatiemment le supplément du Point : après le classement des prépas et des hôpitaux, le classement des probas d’attentat par école. A quand également les nouvelles activités du mercredi le krav-maga option armes blanches ou le tir aux pigeons où c’est toi le pigeon et tu dois esquiver ?

A titre perso, j’ai décidé de ne pas trop me mettre la pression. Donc pas d’aqua-biking, pas de méditation, pas de quinoa, pas de week-ends pour moi/pour nous, pas de classement d’affaires et de vernis prune de l’automne. Non, un seul objectif en cette rentrée, enfin deux, je mets la barre très haut : trouver le bouton qui arrête le bip de la machine à laver quand elle a fini et qui sonne immanquablement dès que mes mioches faisaient un semblant de grasse mat' et arrêter de perdre mon IPhone. Voila. C’est bien déjà.

Allez, je vais aller me recoucher c’est trop tôt la rentrée.

C’est la rentrée. Ça fait chier. Part 2

C’est la rentrée. Ça fait chier. Part 2

Méduses, tiques, belles-mères: les galères de l'été

Méduses, tiques, belles-mères: les galères de l'été