Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
Je suis flippée

Je suis flippée

La France est en deuil, la France est unie, la France est forte, la France est courageuse, combative, forte de ses valeurs, de sa liberté, de ses idéaux. La France n’a pas peur. Et bien moi j’ai les jetons. Et encore, les jetons c’est peu dire, c’est mignon par rapport à ce que je ressens. Je suis terrorisée, je n’ose plus sortir de chez moi, j’amène mes gamins la peur au bide à l’école, prête à faire la sécu moi-même devant avec un gilet pare-balle. C’est la première fois que j’envisage réellement de m’installer en Sologne avec un gun et des clébards, et dieu sait que j’aime pas les clébards et que j’aime Paris !


Mon masochisme me fait lire facebook toute la journée, pour y faire défiler la tronche des disparus, les prédictions alarmistes et si réalistes des mecs qu’on s’évertue à ne pas écouter depuis 2 ans ou encore les belles photos de l’amour avec des bougies qu’on est tous pareil tellement qu’on s’aime, tellement qu’on est solidaires.
Mais rien de tout ça ne ressemble à ce que je ressens et évidemment rien ne m’apaise. Personne ne sombre alors c'est ça ? Mais c'est une posture ça les gars ou c'est vrai ? Dans votre plumard le soir vous pensez pas à où vous vous seriez cachés, vous, au Bataclan ou à ce connard de human bomb qui ne doit pas être le seul à avoir eu cette idée de génie ?
Alors je me conchie, je me dis que j’aurais sans doute été collabo, que je n’ai pas de foi, pas de conviction, que le catastrophisme qui est mon seul credo depuis toujours est hélas le seul qui vaille et que je ne vois aucune issue à part le tranxene (il y avait bien la binouze, mais ça peut tuer plus vite que prévu apparemment...).
J’étais déjà Charlie plutôt planquée sur mon canap alors là je suis complètement pas Paris, ou fière ou en terrasse. Non je suis terrorisée, je le répète. Tétanisée. Je voudrais vivre dans un terrier avec mes gosses et mon mec ; il avait raison Ben Laden c'est plutôt sécure les souterrains, je devrais m'y mettre.


Comment continuer à vivre comme ça ? Il faut s’habituer c’est ça ? Les mecs ils se trimballent partout dès le lendemain. Ils font même les gros cons à se rassembler alors qu'on leur a dit de pas l'faire, quitte à mobiliser des forces de l'ordre qui ont pourtant deux, trois trucs un peu sur le feu là. Et pourquoi aussi y'a 5 minutes on faisait des frapounettes de maintien de la paix et maintenant on est en guerre downtown ? Ou plutôt dans les « no-go zones » ? Il est volontaire le changement de com là ? Ils trouvaient qu'on avait pas assez les boules ou ils veulent vraiment qu'on reste chez nous ?


En attendant si j’ai des acouphènes, des vertiges et des crises d’angoisse faudra pas me dire que je coûte trop cher à la sécu ! Je vais créer un atelier d'anxieux anonymes histoire de me faire deux trois potes qui pensent comme moi, puisque la solidarité, la parole, le recueillement, l'information, la surinformation et la marseillaise ça me soigne pas moi. J'ai tout le temps envie de chialer, je n'ai pas envie de m'habituer à tout et au pire en permanence et je ne sais plus comment vivre.
Ah mais oui c’est vrai, la peur n’empêche pas le danger, le courage ce n’est pas de ne pas avoir peur mais de dépasser sa peur et on risque plus de mourir en bagnole. Ah ben ça va mieux alors, j’ai qu’à croiser les doigts, toucher du bois, jeter du sel et partager cet article avec 1000 amis avant 10 minutes et puis ça ira.
En attendant je vais continuer à vivre, comme tout le monde, avec un peu moins de panache peut-être. Ou alors je vais me lobotomiser à grands coups de pouic-pouic et de replay des enfoirés pour changer les choses avec des bouquets de rose et changer les gens grâce à des fleurs des champs.
Allez, j’vous laisse, j’vais allez mater un épisode de Homeland. Non j’déconne !

35 ans la revanche des moches

35 ans la revanche des moches