Madame Meuf c'est le nouveau blog de meuf qui t'appelle pas Madame. Un féminin pas cucul qui décèle et dézingue toutes nos questions existentielles avec un humour à la mitraillette. Véritable manuel de survie de la bioman de la gonzesse, la biowoman: moitié meuf-moitié madame. Hautement recommandé également à nos congénères masculins.
 
On est tous bisexuels (sauf les mecs)

On est tous bisexuels (sauf les mecs)

To be Bi or Not to be Bi? Si l’on en croit ce bon vieux Sigmund, on naîtrait tous bisexuels. Mais une Blanche Neige et une Cendrillon plus tard, nous voilà avec un prince qui sauve la princesse et une princesse qui n’a affaire qu’à des grosses connasses méchantes avec elle. Zappée la proche camaraderie du chevalier avec ses comparses combattants. Aux oubliettes la complicité féminine un peu poussée.

A ma fille, qui n’a que des copines filles, je demande toujours si elle a un amoureux. Alors même qu’elles passent l’intégralité de leurs soirées pyjama à se grimper dessus en gloussant avec ses congénères féminines. A mon fils, qui ne connaît l’intimité avec des enfants de son âge que dans des vestiaires de sport, idem: alors une amoureuse? 

Et ma mère, quand elle regardait « Flashdance » dans les années 80 avec une nana qui avait l’air de sortir tout droit d’une pub Tahiti douche? Et moi, qui arborait un poster grandeur nature de Kelly Kapowski en soutien-gorge dans ma chambre? On s’est dit quoi? Elles sont jolies, ce sont mes modèles? Ou elles sont ultra bonnes, j’ai envie de les pécho??

Aujourd’hui plus encore, alors qu’on dit les petits jeunes de 20 ans asexuels, on a l’impression que les plus vieux s’échauffent. Polyamour, échangisme, amants et maîtresses en pagaille et aussi… plaisirs saphiques de moins en moins dissimulés. 

Quelle meuf n’a pas galoché sa copine en soirée pour déconner en seconde B? Ahhhhhhhh mais ouiiiiiiiiiii! C’était pour exciter les mecs, c’est vrai! Ou pour semer le doute. (A soi-même?)

Parce qu’il n’est pas totalement exclu que si les femmes s’affichent plus aisément bisexuelles, c’est peut-être que la bisexualité féminine rentre dans les fantasmes favoris des hommes… Plus acceptable donc, si c’est reconnu par le logiciel hétéro dominant.

Et ces Messieurs alors? Comment ça se passe de ce coté là? Ben aucune idée en fait, je dois l’avouer, puisque ça ne court pas les rues la légèreté sur ce sujet. Il est déjà difficile de trouver un mec hétéro qui accepte d’utiliser sa prostate pour autre chose que pour un cancer donc euh…Un mec bi sera de toute façon plus vite considéré comme un homo en fabrication. Alors qu’une nana, bon, « elle se divertit la daronne ». Et « avec un peu de bol on pourra participer » (rire franc et vigneron).

Après, c’est certainement plus simple d’être bisexuel quand tu es Lady Gaga ou Angelina Jolie (des meufs encore vous noterez) que quand tu habites à Riom ès Montagne dans le Cantal. Pas nécessairement en matière d’offre - quoique - mais surtout en matière de regard. Bisexuel c’est plus easy si tu es rockstar à Paris. Quoique encore. Pour Emmanuel Macron non plus c’est pas si facile.

Ce qui est étonnant d’ailleurs, puisque les bisexuels ce sont un peu les macronistes de la sexualité: ni de droite ni de gauche, bien au contraire. Mais c’est ce « non-choix » qui semble poser problème. Eh oui! Tu dois choisir ton camp: Rolling Stones ou Beatles? Saint-Trop ou Carnac? L’aile ou la cuisse? Et quoi entre les cuisses? Il faut choisir m(on)(a) vi(eux)(eille)*? 

Où que tu sois, tu es toujours l’intrus, puisque tu ne peux être qu’une demi-lesbienne en tourisme ou un homo dissident. Et évidemment un hétéro-traître. En gros, courage: tu es bon pour faire ton coming out à chaque nouvelle relation. 

Quand tu sais en plus que tes désirs, ta vie sexuelle dans les faits et tes affinités érotiques ne concordent pas toujours, c’est quand même fort de café d’aller réclamer de nous coller des écriteaux précis affichant notre orientation sexuelle. On s’en fout un peu d’avoir sa première étoile en homo ou son chamois d’or en hétéro!

Perso, je pense qu’on devrait tous être bisexuels, ne serait-ce que sur le papier. Savoir qu’il existe des potentiels non explorés c’est quand même toujours cool non? Même si ce n’est qu’en théorie? Bisexuels théoriques. Puis pratiques pour ceux qui veulent. Du fantasme au passage à l’acte, libre à soi. 

On aimerait tous être comme Amel Bent et n’avoir “qu’une philosophie” (« être accepté comme je suis »). Mais comme les philosophies fluctuent (et le comme je suis aussi), c’est bien de savoir que la fluidité des fluides est possible non? Perso avant je lisais « Voici » et maintenant je lis « Par delà le lien et le Mal ». Et je conchiais les artichauts, alors que c’est ma nouvelle passion. “Il ne faut jamais dire fontaine je ne boira pas de ton eau”, et se laisser libre de choisir sa fontaine.

Après, ne nous le cachons pas, c’est aussi deux fois plus de chances de matcher sur une appli de rencontre ou de tromper son mec! Je dis ça, je dis rien, de toute façon moi je suis” égo-sexuelle”. Allez, un jour prochain je vous parlerai de ça, l’autosexualité, ma grande passion (après les artichauts). 

* Cet article de l’amitié entre les genres méritait bien une petite écriture inclusive…

fde6aae3c2f362a261911e2adedcb446.jpg


Est-il toujours trop tard quand on dit “il faut qu’on parle”?

Est-il toujours trop tard quand on dit “il faut qu’on parle”?

Arrêt de pilule et bien-être: tu vas me rendre mes hormones oui!!!!!

Arrêt de pilule et bien-être: tu vas me rendre mes hormones oui!!!!!